Tout savoir sur l’Ecole de la Confiance

Tout savoir sur l’Ecole de la Confiance

L’objectif de projet de loi pour une Ecole de la Confiance repose sur la recherche d’une justice sociale au sein de l’Education Nationale, d’une élévation du niveau scolaire pour tous et sur l’ensemble du parcours scolaire. Ce projet de loi a pour but de mettre en avant une école inclusive, de former dès le plus jeune âge pour un apprentissage optimal et de lutter contre l’inégalité face au langage.

Cette loi a pour but de mettre en place une formation des enseignants aux savoirs disciplinaires fondamentaux et à la connaissance des valeurs de la République. Il permettra de réorganiser l’Education Nationale sur l’ensemble du territoire. L’ensemble des mesures ont pour but de valoriser un cercle vertueux de confiance et de respect mutuel entre élèves, parents, personnel scolaire et Institution.

Afin de répondre à ces objectifs, diverses mesures vont être mises en place tant au niveau des élèves, que celui des enseignants, ainsi que dans l’organisation générale de l’enseignement en France.

L’âge de l’instruction obligatoire a été abaissé de six à trois ans. Cette instruction pour les plus jeunes pourra aussi être dispensée par un parent sous contrôle de l’autorité académique.

Des Etablissements Publics Locaux d’Enseignement International vont être créés afin de préparer à l’option internationale du diplôme national du brevet, l’option internationale du baccalauréat et le baccalauréat européen.

Désormais, sera mis en place une obligation de formation pour les jeunes de 16 à 18 ans afin de mieux les préparer et de les orienter dans leurs études universitaires.

Une sensibilisation aux enjeux de la scolarisation des élèves à haut potentiel et des élèves handicapés va être organisée afin de mieux comprendre, encadrer et répondre à leurs besoins.

De plus, une sensibilisation au harcèlement scolaire et une initiation aux premiers secours vont être aménagées dans chaque établissement.

Une visite médicale pour les enfants entre trois et quatre ans permettra une détection précoce des problèmes de santé physiques, psychiques, des carences de soins, ainsi que la promotion de la santé à l’école.

La création d’Instituts Nationaux Supérieurs du Professorat et de l’Education mettra en avant les méthodes pédagogiques plus efficaces. Un Conseil d’Evaluation de l’Ecole va permettre d’évaluer l’organisation et les résultats de l’enseignement scolaire.

Les assistants d’éducation et les surveillants pourront se voir confier des fonctions d’enseignement dans le cadre de leur préparation aux concours d’enseignement.

Un rectorat de plein exercice va être créé et installé à Mayotte pour mieux répondre aux besoins du territoire.

Pour finir, vont être intégrées des expérimentations pédagogiques par les écoles, dans un cadre juridique, afin de répondre aux besoins spécifiques de chaque établissement.

Pour en savoir plus sur la Loi pour une Ecole de la Confiance :

http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/dossiers/ecole_de_la_confiance