Retour sur les commémorations du 11 novembre

Retour sur les commémorations du 11 novembre

Ce que nous commémorons, c’est bien sûr la fin de la guerre mais aussi l’amorce du rapprochement européen. La loi du 28 février 2012 a fait du 11 novembre le jour anniversaire de l’armistice de 1918 mais aussi le symbole annuel de la victoire et de la paix. C’est l’occasion de célébrer nos morts, ceux qui donnèrent leur vie pour la Patrie ; tous nos morts, ceux de toutes les guerres.
La paix est un bien fragile qui pourtant est le socle d’un modèle que nous avons la responsabilité de promouvoir. Ce devoir de mémoire doit nous inciter à l’union, comme nous nous sommes unis par le passé pour dire non à la guerre. C’est la condition indispensable pour préserver notre civilisation fondée sur l’humanisme, la démocratie, la justice sociale.
C’est justement parce que nous croyons en l’avenir que cette commémoration a du sens : en continuant d’interroger le passé, nous préparons collectivement un avenir libre.