Passe vaccinal : ce qui a changé le 15 février

Passe vaccinal : ce qui a changé le 15 février

Depuis le 15 février, la validité du passe vaccinal change (à partir de 16 ans). La durée de validité est rapportée à 4 mois si la personne n’a pas reçu de dose de rappel et sans avoir été testée positive durant les 3 derniers mois. Toutes les personnes de plus de 18 ans doivent avoir reçu leur dose de rappel au plus tard 4 mois après leur dernière injection.

  • En cas de trois injections du vaccin ou d’injections du vaccin + d’infection au covid-19, le passe reste valide.
  • Le passe est valide 4 mois après l‘injection du vaccin ou le test positif si la dose de rappel n’a pas été administrée ou en cas d’une première injection + d’une infection.
  • Le passe est valide en cas de première injection + de la présentation d’un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24 heures si la deuxième dose est administrée dans le mois qui suit la première dose.
  • Le passe est valide si une personne est infectée au covid-19 sans avoir eu de dose du vaccin : 4 mois après le test positif.

La dose de rappel reste non obligatoire pour les 16-17 ans.

Les enfants âgés de 5 à 11 ans ne sont pas éligibles au rappel et ne sont pas soumis au passe sanitaire ou vaccinal.

Depuis l’adoption du projet de loi en début d’année, les personnes détentrices d’un passe frauduleux souhaitant se faire vacciner peuvent enregistrer un nouveau cycle vaccinal valide sans être sanctionnées. La Direction général de la Santé (DGS) a publié un protocole et a mis en place une plateforme spécifique accessible aux professionnels des centres de vaccination.

Pour en savoir plus : https://www.gouvernement.fr/pass-vaccinal-ce-qui-change-au-15-fevrier-2022