Mobilisation pour la culture

Mobilisation pour la culture

Plus de 9 milliards d’euros ont été investis pour soutenir tous les secteurs du monde culturel :

  • Mise en place de mesures transversales (activité partielle, exonération des charges sociales, prêts garantis par l’Etat) et renforcement du fonds de solidarité. Ces mesures sont essentielles pour protéger les entreprises et maintenir l’emploi.
  • Déploiement d’aides d’urgences comme l’année blanche pour l’intermittence, le Fonds d’aide aux expériences numériques du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) pour garantir les tournages de films, le soutien à la presse et aux librairies, mais aussi l’été culturel qui a permis à près d’un million de nos concitoyens de rencontrer les artistes et de partager, en proximité, leurs projets.
  • Déploiement d’aides sectorielles ciblées à hauteur de 255 millions d’euros pour accompagner les filières du cinéma et du spectacle vivant.
  • Développement de l’initiative #culturecheznous qui maintient le lien entre les acteurs culturels et le public en leur permettant d’accéder gratuitement à plus de 830 contenus en ligne.

Dans le cadre de France Relance, 2 milliards d’euros, dont près de 1,2 milliard en 2021 ont été mobilisés pour la culture. L’objectif est de soutenir notre patrimoine, notre modèle de création, l’emploi artistique et culturel, notre réseau d’écoles d’enseignement supérieur culturel, ainsi que nos filières économiques culturelles.

La semaine dernière, en concertation avec les partenaires sociaux, nous avons décidé d’intensifier notre soutien à l’emploi artistique et culturel afin de préserver notre tissu culturel. A ce titre, nous avons pris des mesures fortes :

  • 20 millions d’euros supplémentaires, aux 30 millions d’euros déjà prévus pour 2021 au titre du plan de relance, pour renforcer notre soutien aux équipes artistiques, de préparer la reprise et d’aider les jeunes diplômés du spectacle vivant qui arrive sur un marché sinistré.
  • Augmentation du fonds d’urgence de 10 millions d’euros afin d’accompagner les intermittents du spectacle qui ne peuvent bénéficier du dispositif de l’année blanche.
  • Augmentation du fonds d’urgence de 10 millions d’euros afin d’accompagner les intermittents du spectacle qui ne peuvent bénéficier du dispositif de l’année blanche.
  • Adaptation de la réglementation pour les intermittents du spectacle afin de leur permettre d’avoir accès aux prestations maternité, maladie ou affections de longue durée.
  • Travail sur la situation des intermittents et sur la fin de leur « année blanche » avec une mission qui a été confiée à André Gauron pour dresser un diagnostic et proposer une réponse adaptée aux spécificités de l’intermittence.
  • 30 millions d’euros débloqués pour aider les festivals et 15 millions d’euros pour soutenir les captations de spectacles.
  • Mise en place d’aides d’urgences de 22 millions d’euros afin de soutenir les artistes-auteurs, qui ont été particulièrement affectés par la crise.

https://www.culture.gouv.fr/France-Relance/Plan-de-relance-460-millions-d-euros-d-operations-d-ores-et-deja-territorialisees

https://www.culture.gouv.fr/Actualites/Infographie-redynamiser-le-modele-culturel-francais

https://www.culture.gouv.fr/Presse/Communiques-de-presse/Plan-de-relance-un-effort-de-2-milliards-d-euros-pour-la-Culture