Le futur système de retraite

Le futur système de retraite

La réforme des retraites à laquelle je participe se prépare. Nous nous dirigeons enfin vers un système universel plus égalitaire.

Jean-Paul Delevoye, Haut-Commissaire à la réforme des retraites, a rendu ses préconisations afin d’établir une réforme efficace et plus juste. En tant qu’ambassadrice retraite, je tiens à saluer le travail minutieux, produit de nombreuses concertations citoyennes avec les partenaires sociaux. Ce rapport sera étudié par le Gouvernement et soumis au débat public.

Le système de retraite actuel manque de lisibilité et de clarté, les inégalités sont fortes et les pensions sont trop faibles pour beaucoup de français. La justice sociale de notre dispositif de retraite n’apparaît plus. Il est plus que nécessaire d’adapter un système devenu archaïque aux exigences de notre époque pour garantir l’équité et favoriser l’activité face à l’augmentation de l’espérance vie.

La gestion et la mise en place du système universel se fera par la future Caisse Nationale de Retraite Universelle, créée à cette occasion. Le nouveau système proposé sera unique, avec des règles communes à toutes et à tous, et il sera financé par répartition.

Ce système doit être bien plus lisible. Nous nous sommes appuyés sur le principe selon lequel 1€ cotisé aura la même valeur pour tous les français.

Le départ à la retraite à taux plein sera le même pour tous et fixé à un âge d’équilibre : 64 ans. Un âge qui sera voué à évoluer en fonction de l’espérance de vie. Les professions intégrant une forte pénibilité et une certaine dangerosité, ainsi que les personnes invalides et handicapées bénéficieront de conditions particulières donnant lieu à un départ anticipé.

Nous avons pensé un système de retraite plus solidaire favorisant la prise en compte des aléas de la vie comme peuvent l’être la maladie, la maternité, l’invalidité, et le chômage.

L’ensemble des droits acquis avant la réforme sera pris en compte et notre nouveau système permettra d’ouvrir des droits sur la totalité des rémunérations, avec la possibilité pour chacun de compléter sa couverture retraite universelle.

Le minimum retraite sera égal à 85% du SMIC net. De surcroît, afin de pallier l’inégalité qui existe entre la retraite des hommes et des femmes 5% des points seront majorés par enfant et une majoration supplémentaire sera accordée pour les familles nombreuses.

Nous proposons qu’un dispositif de réversion unique soit mis en place pour les conjoints survivants à hauteur de 70% des retraites perçues par le couple.

La mise en place du nouveau système de retraite se fera progressivement sur 15 ans à partir de 2025, valorisera le début de carrière des jeunes actifs et attribuera des points de solidarités aux proches aidants.

Nous avons fait le choix d’un système de retraite qui repense le principe de solidarité entre les générations. Cette réforme tient compte des nouvelles réalités du travail, de l’espérance de vie, et de la protection des plus fragiles.

Retrouvez plus d’informations et le rapport de Jean-Paul Delevoye :

https://www.reforme-retraite.gouv.fr/actualites/actualites-du-haut-commissaire/article/pour-un-systeme-universel-de-retraite-preconisations-de-jean-paul-delevoye-haut