Investir pour l’hôpital

Investir pour l’hôpital

Le Gouvernement a annoncé ce mercredi 20 novembre un plan d’urgence pour refaire de l’hôpital public un « joyau national ». Madame la Ministre de la Santé, Agnès Buzyn avait élaboré le plan Ma Santé 2022 pour répondre aux interrogations et difficultés des français.
L’hôpital fait partie de notre patrimoine national et nous devons renforcer son activité en améliorant les conditions de travail.

Le Premier Ministre a fait connaitre les 3 axes de son plan d’urgence pour venir en aide aux hôpitaux et au personnel de santé :


• Restaurer l’attractivité et récompenser les carrières :
– Une prime annuelle de 800 € sera versée à 40.000 aides-soignants et infirmiers parisiens et proches banlieues avec des salaires de moins de 1.900 €.
– Une prime au mérite de 300 € sera versée à 600.000 professionnels de santé sur tous le territoire.
– Une prime de 100 € par mois sera versée aux aides-soignants en gériatrie.
– Une amélioration de la fin de carrière par un « grade de débouché » en aide avant la retraite.
– Une enveloppe de 200 millions € aux hôpitaux pour récompenser leur personnel.

• Dégager des moyens supplémentaires :
– Une hausse de 1,5 milliard € au budget sur 3 ans.
– Les 400 millions € de crédits gelés en début d’année, débloqués dans les prochains jours.
– L’Etat va reprendre 10 milliards € de la dette des hôpitaux sur 3 ans pour alléger les charges des établissements.
– Une rehausse des tarifs hospitaliers des actes et séjours payés par l’Assurance Maladie.
– Un soutien à l’investissement de 150 millions € pour le petit matériel et aux travaux de rénovation légère.

• Déverrouiller le fonctionnement :
– Un allègement des charges administratives.
– Les procédures de recrutement seront simplifiées.
– Des campagnes de contrôle pour s’assurer du respect de la réglementation : dont le recours à l’intérim et au turn-over du personnel dépassant la norme.
– Une mission nationale afin de dresser le diagnostic de la gouvernance actuelle et un état des lieux des opportunités de simplification.
– L’Objectif National de Dépenses d’Assurance Maladie (ONDAM) passera de 2,1% à 2,4%, soit 300 millions € en 2020.

 

Retrouvez le dossier de presse en cliquant ICI.

Pour plus d’informations sur le sujet consultez le site suivant : Ma Santé 2022