COVID-19: Crise sanitaire et protection de l’enfance

COVID-19: Crise sanitaire et protection de l’enfance

Le secrétaire d’Etat chargé de la protection de l’enfance, Adrien Taquet, fait le point sur la situation du secteur de la protection de l’enfance en période de crise.

Important : Mise à l’abri et prise en charge des mineurs et jeunes majeurs non-accompagnés.

Parmi les mesures d’urgence adoptées à l’Assemblée nationale, les députés ont voté l’interdiction de sortie des dispositifs de l’Aide sociale à l’enfance (ASE) de chaque enfant atteignant sa majorité durant la période de crise du Covid-19.

Les débats ont également permis de réaffirmer que tout jeune évalué mineur ou majeur sera mis à l’abri, soit par une prise en charge par l’Aide sociale à l’enfance (ASE), soit via un hébergement d’urgence, durant cette même période de crise exceptionnelle.

Une plateforme citoyenne, une réserve civique et la mobilisation des étudiants et des travailleurs sociaux sont les premiers moyens mis en place.

Le Gouvernement met en place une plateforme de mise en relation entre les associations qui expriment des besoins de renfort et les personnes qui peuvent apporter leur concours, tels que les jeunes qui effectuent leur service civique ou les éducateurs sportifs :

Voir le site www.jeveuxaider.gouv.fr

Cette plateforme, facile d’accès et simple d’utilisation, pourra permettre à un certain nombre de jeunes volontaires de soutenir les associations de protection de l’enfance et de leur apporter du renfort en cette période de crise sanitaire.

Soutien aux professionnels de protection de l’enfance :

Depuis lundi, les professionnels exerçant dans les établissements et services départementaux, publics et associatifs de protection de l’enfance et de protection maternelle et infantile font partie des professionnels désignés prioritaires pour bénéficier de la garde d’enfants, de l’accès aux écoles et collèges, de l’accueil en crèche et de la scolarisation de leurs enfants.

Le secrétariat d’Etat rappelle les missions essentielles qui incombent aux services départementaux:

– veiller à l’application des plans de continuité d’activité dans les établissements et services de la protection de l’enfance découlant de leur responsabilité d’accompagnement des lieux d’accueil des enfants

– veiller au bon respect des consignes édictées par les autorités pour éviter la propagation du virus COVID-19 dans les établissements et services

– assurer les missions de garde des enfants qui lui sont confiés sur décision judiciaire ou administrative

– informer les professionnels, les parents des enfants et les enfants eux-mêmes, avec des moyens adaptés et pédagogiques, de la situation et des adaptations nécessaires à la situation sanitaire et à la forte évolutivité de cette dernière.