CETA: Premier bilan chiffré

CETA: Premier bilan chiffré

L’Accord Economique et Commercial Global (AECG) ou Comprehensive Economic and Trade Agreement dit « CETA » est un traité qui fait rayonner l’Europe et la France outre-Atlantique.

Retrouvez le bilan du CETA et les différents secteurs d’application.

Les exportations

  • L’export européen a augmenté de plus + 6,5 % en 2018
  • Le volume des échanges de 60 milliards d’euros par an
  • L’UE européenne est le second partenaire du Canada avec 260 milliards d’euros investis
  • La filière laitière a vu son exportation augmenter de + 19 %

Les importations

Si le coût de production est plus faible de 10 % au Canada, la nécessité de se conformer aux obligations européennes limite d’elle-même les exportations canadiennes:

  • Importation de volailles: 0 tonnes
  • Viande porcine: 28 tonnes (soit 0,1% de la consommation FR)
  • Viande bovine: 119 tonnes (soit 0,1% de la consommation FR)
  • Quotas alloués à la filière bovine ne sont utilisés qu’à hauteur de 2,5 % du volume ouvert
  • 36 fermes sur 70 000 fermes d’élevages peuvent exporter leur produit

Les enjeux sanitaires

Les directives européennes 96/22-23 sont claires:

  • Interdiction d’hormones et assimilés pour les pratiques d’élevage. Aucun OGM et aucune viande issue de ruminants nourris aux farines animales ne sont autorisés
  • Des mesures drastiques de contrôles pour les produits importés (contrôle documentaire, examen en laboratoire etc …)

L’accord stipule que les OGM, viandes nourris aux farines animales sont interdites à l’importation.

Les enjeux environnementaux

Le Canada a de l’ambition et a mis en place une taxe carbone au niveau national. Il a mis en place également un financement de 1,35 milliard de dollars canadiens pour soutenir les projets de protection de la biodiversité et des aires protégées.

Le Centre d’études prospectives et d’informations internationales (CEPII) anticipe une hausse de 0,01% des émissions mondiales de gaz à effets de serres en raison de l’accord économique et commercial global (AECG).

  • Le Canada est le 36 ème fournisseur d’hydrocarbure (0,2% des importations)
  • La création du Veto climatique. S’appuyant sur le Droit des Etats à réguler, il est notre bouclier pour continuer d’œuvrer à des pratiques écologiques en France et ailleurs dans le Monde

Les accords de Paris sont dûment cités dans le Traité. Si le Canada se retirait de l’accord sur le climat, les échanges pourraient être gelés.